MERCI À NOS PATENAIRES

  • SBCQ

4 bonnes raisons de rester chez toi pendant le confinement

Vous êtes comme nous ! Sans aucun doute, des gens habitués aux grands espaces, aux aventures de toutes sortes et aux escapades de fin de semaine. Pas question de gaspiller une seconde de congé à rester à la maison. Dés qu’on a un moment de libre, on saute dans la voiture direction les montagnes pour aller s’amuser.

Avec les nouvelles règles de confinement en vigueur, pas étonnant que vous trouvez le temps long et que certain ont comme plan d’aller faire une virée dans les montagnes, souvent à plusieurs dizaines, voir centaines de kilomètres de la maison. Une idée qui semble bonne lorsqu’on lui pense rapidement, mais qui peut être lourde en conséquences si on prend le temps de l’analyser.


Voici 4 raisons de respecter les règles du confinement et de délaisser les montagnes pendant un certain temps.


1 – S’il t’arrive quelque chose, tu vas prendre des ressources qui sont en grande demande en ce moment.


Tout d’abord, on le sait, c’est facile de respecter les règles de distance quand on est en hors-piste. Ce n’est pas ça le problème. C’est plutôt qu’on ne sait jamais quand un accident va arriver. Si vous ne l’avez pas encore vu, plusieurs infirmières, médecins et membres du réseau de la santé nous demandent d’être vigilant afin de les aider. On redoute avec raison la crise qui s’en vient, et ce n’est pas le temps d’aller à l’hôpital pour se faire réparer un bras ou un jambe parce qu’on a prit des risques inutiles. Notre envie d’aventure peut attendre (oui je le sais, pour certaine personnes, c’est difficile, mais vous êtes capable), mais les personnes qui auront besoin des lits d’hôpitaux dans les prochaines semaines eux, ne le peuvent pas.


2 - Certaines régions ne sont pas encore touchées par le virus


Le meilleur exemple est probablement la Gaspésie. Au moment d’écrire ces lignes, cette région du Québec n’est pas encore touchée par le covid-19. Il serait important que ça demeure ainsi pour les semaines/mois à venir. Bien qu'il n'y ai pas encore de propagation communautaire du virus, le fait d'aller dans ces régions augmente le risque de le transmettre à quelqu'un et de le propager.


3 – Vous aurez à faire des déplacements inutiles


C’est bien plate, on le sait, mais la plupart du monde ne peuvent pas mettre leurs peaux de phoque dans leur cour et se mettre à grimper. Il faut, dans la très grande majorité des cas, prendre sa voiture et se rendre à la montagne. Le gouvernement nous a demandé de limiter nos déplacements aux choses les plus essentielles. Encore la, c’est bien plate, mais ta journée de ski hors-piste, même si elle te fait du bien, elle n’est pas essentielle. Aller faire le plein d’essence pour te rendre à la montagne, passer au dépanneur pour acheter ton sandwich que t’as oublié de te faire, aller chercher ton ami pour te rendre au secteur, c’est des déplacements qui augmentent le danger de propager le virus.


4 – C'est le temps d'essayer des nouveaux sports plus accessibles


On est probablement tous pareil, on a besoin de bouger et de se sentir en vie. Les sports d’aventure nous aident grandement à ce niveau. Pendant ces temps exceptionnelles, profites-en pour essayer d’autres sports. Course à pied, vélo dans ta ville ou ton quartier, marche, yoga dans ton salon, etc. En 2020, les idées sont infinies. On manque toujours de temps pour essayer des nouvelles choses et tout d’un coup, c’est le contraire. Vas-y, fonce dans une nouvelle aventure, mais respecte les règles simples qu’on nous demande de respecter.


L’hiver est peut-être terminer pour plusieurs d’entre nous, mais mettons nos efforts en commun pour stopper la propagation de cette menace pour qu’on puisse se retrouver sur les montagnes le plus rapidement possible.


Pierre-Luc Cartier - SBCQ